vendredi 16 janvier 2009

Just feel the wave...

Ô grandeur et beauté... celles qui se nomment sont moindres que celles que l'on rencontre : l'amie motée voulait se faire identifier, la vie bottée parcourut la forêt qu'elle cachait...


Et en revenant, elle dit : ... .

...Non. Elle ne dit rien.


Elle souffla fort autour d'elle, que se répande la grandeur du monde déployé en elle, au-delà même des gestes, au-delà même des mots, au-delààà...



Au-delà même d'elle-même.




C'est comme ça que l'on avance.








.

1 commentaire:

joaquim a dit…

Elle explora tous les chemins, chercha partout qui lui révélerait son nom. Personne ne le put, car elle n'en avait pas. Pourtant sans le savoir, sans même le vouloir, elle devenait chaque jour un peu plus l'Exploratrice. Mais personne ne le savait encore.